Les formes de violence

 

La violence verbale

La violence verbale, c’est tout ce qui s’entend. Voici quelques exemples :

• Élever le ton pour intimider son/sa partenaire

• Utiliser la menace

• L’insulter ou l’injurier

• Faire du chantage

• Donner des ordres

 

 

La violence psychologique

La violence psychologique, c’est une série d’attitudes ou de paroles méprisantes et humiliantes dont voici quelques exemples :

• Dénigrer les capacités intellectuelles ou l’apparence

• Critiquer sa façon d’éduquer les enfants ou de cuisiner

• Passer des commentaires négatifs en public

• Commenter ou lui reprocher ses performances sexuelles

• Lui laisser croire qu’elle/il est incompétent/e, nul/le

• Ignorer la personne

 

La violence psychologique est une forme de violence subtile, donc plus difficile à identifier. Elle débute souvent par des commentaires qui ne semblent pas si graves.

 

 

La violence physique

Contrairement à ce que tout le monde croit, le/la partenaire n’a pas toujours besoin de frapper pour être violent/e et pour dominer.

 

La violence physique, c’est lorsqu’il y a une manifestation physique de la violence, mais pas nécessairement un contact entre les personnes :

• Lancer des objets directement à la personne ou près d’elle

• Bloquer le passage, la pousser

• Serrer les bras

• Donner des coups de poing ou des coups de pied sur des objets

• Tenter de l’étrangler

 

 

La violence économique

La violence économique, c’est tout ce qui se rapporte au contrôle de l’argent tel que :

• Obliger le/la partenaire à payer pour tous ses besoins essentiels

• Forcer l’autre à s’endetter

• Interdire à l’autre d’acheter certains articles essentiels

• Reprocher les achats qui ont été faits pour les enfants

• Forcer l’autre à voler ou à frauder

• Contrôle la gestion financière et les revenus du partenaire sans le consulter

 

Cette forme de violence réduit l’autonomie de la personne.

 

 

La violence sociale

La violence sociale concerne principalement l’entourage de la victime :

• Rabaisser constamment les personnes importantes pour l’autre

• Critiquer sans cesse son emploi, son milieu de travail ou ses collègues

• Dénigrer les passe-temps, les activités, les sports que l’autre pratique

• Interdire de recevoir de la visite, de parler à ses amis ou de les voir

• Interdire de contacter sa famille

• Contrôler ses courriels et ses appels téléphoniques

• L’obliger à abandonner ses études ou lui interdire de travailler

 

Encore une fois, cette forme de violence se développe graduellement. Petit à petit, la victime se retrouve seule et isolée.

 

 

La violence sexuelle

La violence sexuelle est plus difficile à nommer, car la sexualité fait référence à l’intimité du couple et elle est encore considérée par plusieurs comme un « devoir conjugal ». Aussi, il peut être embarrassant pour une victime d’expliquer ce qu’il/elle subit ou ce qu’il/elle est obligée de faire lors d’une relation sexuelle.

 

La violence sexuelle se traduit parfois par :

• Insulter son ou sa partenaire pendant l’acte sexuel

• Humilier ou intimider son ou sa partenaire en comparant son corps à celui d’autres personnes

• Obliger son ou sa partenaire à porter des vêtements ou accessoires associés à la pornographie

• Obliger son ou sa partenaire à regarder de la pornographie et à imiter les films pornographiques

• Frapper ou mordre pendant l’acte sexuel

• Obliger son ou sa partenaire à avoir des relations sexuelles ou à commettre certains actes sexuels, c’est une agression sexuelle. Oui, l’agression sexuelle existe aussi à l’intérieur d’un couple.

 

 

 

Basé sur http://www.deconnivence.ca/femmes/formes-violence-conjugale

 

Pour information ou écoute confidentielle, contacte-nous.

 

L'Escale MadaVic

C.P. 411, Edmundston, N.-B.  E3V 3L1

 

Téléphone : 506 739-6265

Télécopieur : 506 735-5382

Nous écrire

URGENCE EN TOUT TEMPS

506 739-6265 ou 911